La Toscane, l’Italie des parfums

Julia Osseland

L'histoire

La brise remonte de la mer tyrrhénienne et emporte avec elle les parfums iodés de la lagune d’Orbetello. Elle longe les falaises de la Versilia et traverse la campagne toscane. Elle apporte jusqu’aux tours de Sienne, de Lucques ou de San Gimignano, les senteurs des cyprès et les odeurs chaudes des blés mûrs. Il suffit de s’asseoir tranquillement à l’une des terrasses ombragées de Sienne. Et la Toscane vient à nous.

En regardant le jour qui se lève sur le Facciatone, la façade inachevée du Duomo, on se dit que la Renaissance italienne ne pouvait apparaître qu’ici. Sa silhouette si romantique évoque autant les œuvres des musées de Florence, que les paysages lunaires des Crete Senesi. Les fresques de Lorenzetti qui dorment encore au Palazzo Pubblico de Sienne n’ont rien inventé. Leur douceur vient des courbes des coteaux de Gaiole in Chianti. Leurs couleurs s’inspirent des ciels du Lago Trasimeno. Traverser Sienne à pieds donne toujours l’impression de remonter la Via Francigena, ce chemin qui traverse le Val d’Elsa jusqu’à Rome.

À mesure que la matinée avance, les rues s’emplissent de bruits et de cris. C’est le jour du Palio dell’Assunta sur la Piazza del Campo. Des milliers de personnes assistent à la course. Les champions des dix-sept contrades et leurs chevaux seront escortés par les habitants jusqu’à la piste aménagée au cœur de la ville. Mais pour l’heure, les Alfieri et les carabinieri préparent leurs costumes traditionnels et leurs palanquins à porteurs pour la grande parade.

Le Palio est à l’image de la Toscane : un mélange de grandeur théâtrale et de simplicité populaire, de cérémonies codifiées et de convivialité bienveillante. Les visiteurs de passage sont toujours les bienvenus pour prendre part aux festivités, qu’elles soient grandioses ou anodines. Avec quelques amis toscans, on se réunit autour d’une table et d’une bouteille de chianti, une assiette de finocchiona ou de lardo di Colonnata en apéritif. C’est à cet équilibre fragile que La Toscane est suspendue, à ce mariage de la beauté intimidante et du plaisir simple.

Quand y aller ?

Pour découvrir la vraie nature de la Toscane, il faut visiter la région en septembre. L’automne qui se prépare décore les vignobles de tons cuivrés et rouges. Dans les collines qui entourent San Giminiano comme dans celles de Chianti, c’est l’époque des « Vendemmia ». Ici, les vendanges se passent en famille. Amis et voisins se retrouvent pour couper le raisin dans les parcelles.

Comment y aller ?

Se rendre en Toscane est facile, surtout lorsque la fin de l’été met un terme à l’affluence des visiteurs. Les aéroports internationaux de Pise et de Florence accueillent des vols en provenance des principales métropoles européennes. Mais si on préfère voyager à l’ancienne, le Treno Natura est un incontournable. Cet ancien train à vapeur emporte ses voyageurs le long du Val d’Orcia et du Val d’Elsa avant de rejoindre Sienne. On remonte le temps, assis sur les banquettes en bois ciré.

Expériences

Voir Le Palio chez l’habitant

La course du Palio a lieu deux fois par an, le 2 juillet et le 16 août. Cette célèbre course hippique à cru est organisée de façon presque ininterrompue sur la place principale de Sienne, la Piazza del Campo, depuis 1644. Rendez-vous chez "l'habitant" pour voir la course depuis l’un des balcons autour de la place.

Sillonner les routes de la truffe en Vespa

Enfourchez votre Vespa et partez sur les routes magnifiques et sauvages de la Toscane profonde accompagnés de notre guide qui en connaît chaque recoin. Il partagera avec vous les secrets de sa région: un musée privé, une fabrique de liqueur, un village perché et la forêt où il chasse la truffe.

Visiter une fabrique de cigares à Lucca

La production de tabac a longtemps été l’une des activités les plus importantes de l’agriculture toscane. De nos jours, quelques irréductibles fabricants de cigares subsistent dans la région. Partez à la découverte de l’une de ses fabriques, où l’on continue à rouler les cigares à la main, et apprenez les rudiments de la production de cigares avec un cigarier passionné.

Nos adresses

Trattoria Gigi

Toscane populaire

Agitée et populaire, la Trattoria Gigi est un temple de la gastronomie toscane cachée dans les oripeaux d’un bistrot de quartier. Noctambules et gourmets s’y croisent, sous le haut patronage d’un propriétaire toujours prompt à offrir un verre de grappa aux impatients.

Piazza del Carmine 7, 55100, Lucca

Osteria Le Logge

Secret d’épicier

En poussant les portes en verre frappées d’armoiries surannées, on s’attend à croiser les anciens propriétaires de ce qui était une épicerie de quartier vieillissante. Mais la riche carte de vins nous rappelle à l’ordre : l’Osteria est devenue le royaume des esthètes.

Via del Porrione 33, Siena

Fattoria Il Poggio

Grande simplicité

Des tables simplement dressées sur une grande pelouse où jouent les enfants. Une vue sur les eaux claires du Lago Trasimeno. Le tableau offert par la Fattoria Il Poggio pourrait difficilement être plus idyllique. La convivialité est franche et chaleureuse, à l’image des plats de terroir composés avec des produits biologiques.

Parco Naturale Dell'Isola Polvese San Feliciano, Castiglione del Lago

Dempsey’s

Nuits toscanes

Les graffitis laissés par les clients sur les murs laissent présager du pire. Mais ne vous laissez pas tromper par ses allures de rêve libertaire : les cocktails du Dempsey’s contribuent à réinventer chaque soir l’art de la fête à la toscane.

Piazza Danti, 19 c/o Pozzo Etrusco, Perugia

D!Vineria

A l’ombre des vieilles pierres

Le cœur historique de San Gimignano a beau être populaire, il réserve encore des surprises. Tapi à l’ombre des murs de pierre, le D!Vineria cultive le charme discret des bars où il fait bon s’asseoir pour regarder les gens, et le temps, passer.

Piazza delle Erbe 1, 53037, San Gimignano

Enoteca Italiana

En compagnie des Médicis

La façade impressionne et il y a de quoi : l’Enoteca Italiana a élu domicile dans un ancien donjon des Médicis. Les siècles l’ont transformé en cartoucherie puis en réserve de munitions. Sous les voûtes anciennes, plus 1 500 vins italiens et toscans sont offerts à la dégustation.

Via Camollia, 72, Siena

Abbaye de San’Antimo

Pèlerinage intérieur et chants grégoriens

Si la légende veut que l’abbaye de Sant’Antimo ait été fondée par Charlemagne, les moines perpétuent l’art ancestral du chant grégorien. À l’occasion des vêpres, les voix des augustiniens se mêlent à celles des cigales dans la chaleur du soir.

Abbaye de San’Antimo, Castelnuovo-dell'Abate

Torrent Farma

Cascades thermales à ciel ouvert

Les eaux chaudes et riches en hydrogène sulfuré du torrent Farma ont creusé des piscines naturelles. S’ils étaient très courus dans l’Antiquité, on se félicite que ces thermes oubliés soient devenus des secrets d’initiés.

Therme de Petriolo, Monticiano

Bosco della Ragnaia

Jardin secret pour rêve d’artiste

Le plasticien Sheppard Craige a réinventé la Renaissance dans un petit jardin à l’italienne caché au cœur de San Giovanni d’Asso. De l’Autel du scepticisme à l’Oracle de vous-même, on déambule dans un paysage mêlant classicisme absolu et douce folie.

53020 San Giovani d’Asso, Sienne