Aix-en-Provence, dans les pas de Cézanne

Les Others

L'histoire

Aix-en-Provence se réveille doucement quand les premiers rayons de soleil percent à travers les volets en bois. Les maraîchers installent déjà leurs étalages sous les platanes. Les fleurs multicolores, les tomates charnues et les figues perlées de sucre composent une fresque sans cesse renouvelée. Peu à peu, les terrasses se remplissent. On se rencontre autour d’un rosé frais et des trouvailles du marché.

Un peu plus loin, les enfants s’amusent autour des fontaines. Ville thermale depuis l’Antiquité, celle que l’on appelait Aquae Sextiae en compterait un millier. Ces vestiges du passé sont des points de rendez-vous pour tous les Aixois et des lieux où se rafraîchir quand le soleil est au zénith. La Fontaine d’Eau Chaude fait figure d’exception: ses riches décors ont depuis longtemps disparus sous une épaisse couche de mousse. Des volutes de brume s’en échappent quand le froid de l’hiver est là.

Mais quoi qu’indique l’horloge des quatre saisons, le soleil est toujours au rendez-vous. Chassés par le mistral, les nuages ne sont ici qu’une légende. Aix-en-Provence se visite la tête en l’air, dans la fraîcheur des ruelles étroites et des immeubles couleurs de miel. Chaque promenade apporte son lot de surprises. Là des balcons aux formes saugrenues, soutenues par d’imposants atlantes dévêtus, ici le trompe-l’oeil astucieux d’un propriétaire qui rêvait de faire de son petit hôtel particulier un palais.

L’histoire millénaire de la ville et des Aixois se dévoile pas à pas, de la cathédrale Saint Sauveur jusqu’au cour Mirabeau et ses riches demeures endormies. À leurs pieds, la Brasserie des Deux Garçons est l’endroit où tout le monde se retrouve pour regarder les badauds passer. Elle témoigne de l’effervescence qui a ici toujours régné. Cézanne, l’enfant chéri du pays, venait y retrouver son ami Zola avant de rejoindre la seule qu’il ait toujours aimée : la montagne Sainte-Victoire.

Elle trône à quelques kilomètres de là, impérieuse, comme un phare pour les villages alentours. À ses pieds, le château de Vauvenargues garde la mémoire de son maître, Picasso. Aux plaines fleuries succèdent les villages perchés à flanc de collines. Pour aller des uns aux autres, on emprunte les petites routes bordées de murets en pierre sèche qui serpentent entre les champs de lavande, de coquelicots ou d’oliviers. En chemin, on devine toujours quelques vestiges romains ou une chapelle abandonnée.

La Sainte-Victoire toujours en vue, on s’arrête au moulin du Tholonet avant de goûter aux chocolats et calissons de Puyricard. Chaque village est un repère, une communauté dont les maisons aux couleurs d’ocre se regroupent autour des places ombragées. On y parle pétanque et arrière-saison attablés au café. Il y a toujours une fête, une brocante ou un marché aux fleurs à visiter avant que le mistral ne se lève. Se promener en Provence, c’est découvrir toute une culture née du soleil et de la Méditerranée.

Quand y aller ?

Si Aix-en-Provence et sa région se visitent toute l’année, elles revêtent leurs plus beaux atours en juillet. Les lavandes en fleur habillent alors le Festival d’Art Lyrique qui investit la ville. L’occasion de visiter l’opéra ou un hôtel particulier pour un concert secret. L’arrière-saison est aussi parfaite pour sa tranquillité et les longues promenades entres les amandiers en fleur dès le mois de février.

Comment y aller ?

Noeud autoroutier, Aix-en-Provence est très facilement accessible par la route. À quelques kilomètres, sa gare TGV dessert toute la région. Les ruelles de la ville sont si étroites qu’elles restent inaccessibles pour la plupart des bus et voitures et la municipalité s’est engagée à réserver la circulation aux riverains. Pas de tramway ni de métro, Aix-en-Provence se visite à pied ou en navette électrique. Le reste de la région se visite en voiture, en vélo ou en bus.

Expériences

Sur les hauteurs de la Sainte-Victoire

Aux heures encore fraîches, suivez notre guide amoureux d’escalade et passionné de la région pour une randonnée vertigineuse mêlant marche et via ferrata. Sur les hauteurs de la Sainte-Victoire, progressez au rythme de ses histoires régionales face à une vue imprenable. Le petit-déjeuner gourmet est servi sur la crête au lever du soleil alors que la campagne s’éveille lentement à vos pieds.

Art viticole

Poussez les portes du Château La Coste pour découvrir les siècles de tradition de la vigne qui ont forgés la réputation de ce lieu hors du temps, autant renommé pour son art viticole que pour son art contemporain. Perdez vous entre les bois, les oliviers et les champs accompagné de notre guide privé pour admirer les oeuvres d’art parsemées à travers tout le domaine. De retour dans votre salon, lancez-vous dans une dégustation à l’aveugle organisée par notre oenologue pour mettre à l’épreuve vos toutes nouvelles connaissances des vins de la région.

Yoga dans les vignes

Au coucher du soleil, installez vous au coeur des vignes du Pays Aixois pour suivre les enseignements d’Andréa, notre professeur de yoga passionné. Respiration, force, souplesse et relaxation, entouré par l’énergie du terroir local et des vieilles pierres. La lumière décline lentement sur les feuilles des vignes à perte de vue et vous laisse en tête à tête avec la nature.

Nos adresses

Mallmann au Château La Coste

L’Argentine en Provence

C’est pour le Château La Coste, à la fois chai et centre d’art, que le chef argentin Francis Mallmann a quitté sa petite île de Patagonie, emportant avec lui son élément fétiche, le feu. Lui qui a fait de la cuisson un art, et du temps une philosophie prône une cuisine authentique et sauvage, comme en témoignent ses légumes rôtis dans la cendre ou son agneau tout juste sorti des braises.

2750 Route De La Cride | Chateau La Coste, 13610 Le Puy-Sainte-Réparade

Le Bidule

Comme à la maison

En plein coeur du vieil Aix, Le Bidule est peu à peu devenu une institution. Entre la guinguette et la brocante, Le Bidule a un style bien à lui, que chaque visiteur peut tenter de définir. On y vient entre amis ou en famille, pour savourer une cuisine sans chichi sous les lampions multicolores de sa terrasse animée.

38 Rue Lieutaud, 13100 Aix en Provence

Le Saint Estève

Face à la Sainte-Victoire

Dans le domaine des Lodges Sainte-Victoire, le chef étoilé Mathias Dandine revisite les grands classiques de la cuisine provençale, de la bouillabaisse au calisson en passant par l’aïoli. Avec une vue digne d’un tableau, la terrasse nous tend les bras pour une soirée en tête-à-tête avec la Sainte-Victoire.

2250 Route Cézanne 13100 Le Tholonet

Le 1924

La bastide provençale

Dans l’hôtel le Pigonnet, le 1924 propose cocktails, cognacs et cigares à explorer confortablement installés dans des fauteuils club. La terrasse donne sur les jardins de la bastide, où on peut flâner entre les roseraies. Chaque mardi et jeudi soir, le bar s’anime au rythme de la bossa-nova, du blues ou du jazz pendant les concerts live.

5 Avenue du Pigonnet, 13090 Aix-en-Provence

Les Deux Garçons

La mémoire des Aixois

Plus vieille brasserie de la ville, Les Deux Garçons animent le cours Mirabeau depuis 1792. Raimu, Jouvet, Mistinguette, Picasso, Piaf, Churchill… Nombreux sont ceux venus profiter du décor somptueux et de la terrasse ombragée. Cézanne passait ici les 3 heures d'avant-dîner avec Emile Zola, son camarade du lycée Mignet.

53 Cours Mirabeau, 13100 Aix-en-Provence

Le Relais Cézanne

Pétanque et rosé

En plein coeur du village du Tholonet, le relais Cézanne et sa terrasse bordent les terrains de pétanque. Un verre de rosé ou un pastis à la main, on y passe l’après-midi au ralenti, dans le son des cigales qui se mêle aux ricochets des boules métalliques. C’est l’occasion de s’essayer à ce sport national aux côtés des doyens. Mais gare à celui qui fait Fanny : il devra payer sa tournée au relais.

Route Cézanne 13100 Le Tholonet

Une randonnée dans les massifs provençaux

Sur les chemins de Pagnol

Du Montaiguet à la Sainte-Victoire, les massifs qui entourent Aix-en- Provence sont parcourus de chemins de randonnées à découvrir à pied en en VTT. Sur les traces de Marcel Pagnol, on se perd dans la garrigue, on escalade les rochers ou on s’abrite dans la fraîcheur des grottes. Différents circuits partent d’Aix et des villages alentours, du plus sportif au plus culturel. On aime particulièrement la balade du Canyon Provençal, au départ de Simiane, le plus ancien village des Bouches-du- Rhône, pour 4 heures de randonnée entre les parois fleuries et les vestiges médiévaux. Ou le sentier vigneron du Puyloubier et ses 13 km de marche à la découverte des cépages et autres AOC, lovés au pied de la Sainte-Victoire.

A travers la montagne

La Fondation Vasarely

Visiter une oeuvre d’art

Érigée dans les années 1970 par l'artiste contemporain Victor Vasarely, la Fondation à laquelle il a donné son nom est un centre architectonique, soit une structure mêlant art et architecture au service d'un sens qui lui est propre. La Fondation accueille des expositions temporaires ou autres événements culturels mais son bâti est à lui seul une oeuvre d’art où s’affichent fièrement les alvéoles et rêves cinétiques de son créateur.

1 Avenue Marcel Pagnol - Jas de Bouffan, 13096 Aix-en-Provence

L’atelier de Cézanne

Au plus près de l’artiste

L’atelier de Paul Cézanne subsiste toujours sur la colline des Lauves. Dans cette grande pièce où il peignait chaque jour, de 1902 à sa mort en 1906, on entre dans son intimité: son chapeau préféré, ses pinceaux, son mobilier sont tous là, inchangés. Face à l’immense verrière, on imagine facilement l’artiste au travail dans « son grand atelier à la campagne » finissant ses ultime œuvres, parmi lesquelles les Grandes Baigneuses ou la plupart de ses Sainte-Victoire.

9 Avenue Paul Cézanne, 13100 Aix-en-Provence